Le Picot

Accueil > Dossiers > LE VILLAGE VACANCES DE CHEVROCHES > ANNÉE 2010

ANNÉE 2010

N°26 - N°27 - N°28

jeudi 28 juillet 2011, par Le Picot




FÉVRIER 2010 (N°26)




Chevroches : Peste soit de la Maladrerie1

En cette fin d’année 2009 nous nous attendions à un bilan, de bonnes nouvelles, peut-être de mauvaises, mais à quelque chose. Eh bien, rien, pas un mot, pas un souffle. Pourtant Le Journal du Centre nous avait habitué à des articles élogieux sur la fréquentation, la rentabilité, l’excellence du Domaine de Grand Bois à Gimouille dont le domaine de Noë était la réplique. On se souvient de pleine page, paraissant à la première chute des feuilles, régulièrement chaque année - photo à l’appui - tout le monde était heureux, satisfait en un mot prêt à revenir. Cette année nous avons attendu, d’abord que Saint Nicolas nous apporte son cadeau : rien ; puis Noël, rien ; puis le Père Janvier jadis si généreux avec la génération de nos parents toujours rien. Même les Rois mages n’ont rien apporté pour le Domaine de Noë. Noë boude campé sur le Mont Ararat depuis la nuit des temps. Les conditions climatiques se ressemblent puisque l’on n’exclut pas une rupture du barrage de Pannecière provoquant l’inondation de la Vallée de l’Yonne. Tout est prêt mais rien n’y fait. Pourtant, la Caisse des Dépôts et Consignations s’était montrée intentionnellement généreuse, avec de l’argent public, à condition cependant que le dernier promoteur en nom apporte la manne de ses généreux investisseurs, très très intéressés, tout à fait d’accord. Hélas, hélas, hélas, rien de tout cela : le promoteur s’est transformé en ectoplasme, ffffittt, plus personne, plus de fonds privés. Les obstacles ne sont pas et depuis longtemps, du fait de l’ADEDN (sept. 2006), qui au prix de quelques modifications, avait donné son accord pour l’intégration du projet dans le paysage. Il reste cependant un espoir : s’inscrire sur internet pour passer ses prochaines vacances de Pâques ou d’été au fantomatique village de vacances, sensation assurées : www.domaine-de-noe.fr.
« Second life » on y est.

Conseil d’Administration de l’ADEDN.


1- La Maladrerie est le nom du lieu d’implantation du projet de résidence de vacances.

Si vous voulez avoir une idée de ce qui a été détruit visitez le site de la Revue archéologique de l’Est au titre - Une agglomération antique inédite : Chevroches.
Adresse : http://rae.revues.org




JUIN 2010 (N°27)




Le village du blaireau a ouvert

Le graphiste Charles Loupot qui a vécu à Chevroches et avait créé, entre autres, le panneau de la “ route du lapin ” appelée aussi la “ route buissonnière ”, a dû inspirer l’actuel maire de Chevroches initiateur du village du blaireau. En effet, si on pouvait rouler tranquille sur les routes du lapin, on peut actuellement s’échouer en toute quiétude, en bordure du canal, “ dans un univers bucolique exceptionnel ”, le domaine de Noé. Depuis le 22 mai et jusqu’au 5 novembre, vous pouvez louer une des 9 roulottes-gîtes qui peuvent accueillir de 4 à 5 personnes. Une autre est destinée aux personnes à mobilité réduite. Si vous pouvez attendre, le domaine vous proposera, fin 2010, ” dans un décor hors du commun ”, 56 belles maisons en bois avec SPA (non, pas avec des animaux). Pour plus de renseignements taper sur internet : www.roulottes-noe.com (C’est du moins ce qu’il était possible de faire jusqu’au 9 juin où la plupart des informations ont disparu de la toile. Nos tentatives de réservations téléphoniques en sont-elles la cause ?)


NOVEMBRE 2010 (N°28)


Noë sauvé, mais pas nous...

Le “ Domaine de Noë “ devrait se concrétiser. 56 maisons en bois (HQE) sont en vente depuis début septembre. Les travaux devraient débuter ce mois-ci. Ca reste un projet privé exploité par la société Bocages, avec une participation de fonds publics (2,5 millions d’euros) profiterant à quelques investisseurs. Ceux-ci n’auront aucun frais supplémentaire pour les infrastructures dites “grand public “ qui resteront à la charge des collectivités. (locales, Etat, Europe)