Le Picot

Accueil > Dossiers > UN PARC ÉOLIEN ET CITOYEN > ANNÉE 2013

ANNÉE 2013

N°34

dimanche 17 novembre 2013, par Le Picot




AVRIL 2013 (N°34)




EOLIENNES DE CLAMECY/OISY C’EST PARTI !

Depuis quelques jours, ça s’agite au-dessus de Feurtiaux. Le chantier de construction de la Ferme Éolienne de Clamecy/Oisy a débuté. Ce n’est pas trop tôt ! Pour rappel le projet a été initié en 2006. Nous sommes bien dans la moyenne nationale de huit années pour qu’un parc éolien se concrétise. La Ferme Éolienne de Clamecy/Oisy sera le premier parc éolien de la Nièvre. D’autres verront le jour dans les années à venir. Le Schéma Régional Climat Air Énergie (SRCAE) de la Bourgogne prévoit l’installation de 1 500 Mw d’ici 2023. Ceci pour respecter les engagements du 3X201.

La Nièvre est éligible a l’installation d’environ 180/200 Mw d’éolien.

L’ensemble du processus a été un dur et long travail pour le VARNE. Aujourd’hui, les premiers enseignements peuvent être tirés :
Le VARNE a été, dès 2010, le moteur de l’émergence d’un parc éolien non spéculatif. Mission accomplie. La Ferme Éolienne de Clamecy/Oisy sera publique et citoyenne. 35 % du parc sera détenu par la SEM Nièvre Énergie qui est composée par le SIEEEN, les communes de Clamecy et Oisy, la Communauté de Communes des Vaux d’Yonne, le VARNE, l’Agence Locale de l’Énergie de la Nièvre, la SAS Coopérative Bourgogne Énergies Citoyennes (regroupant l’investissement des citoyens) le conseil général et à venir le conseil régional.

Les 65 % restant seront acquis par Abo Invest2 qui est un fond d’investissement détenu à 80 % par des citoyens.
Dans la structure d’exploitation, il sera signé un pacte d’actionnaires empêchant la revente des parts détenues par les investisseurs à des fonds de pensions ou autres établissements spéculatifs, ceci afin que la Ferme Éolienne reste intégralement publique et citoyenne.
Le VARNE est engagé dans la lutte contre la précarité énergétique. Un emploi devrait être créé dans le Haut-Nivernais dans les prochains mois. Rappelons que la précarité énergétique touche déjà près de 11 % de la population.
La Nièvre se distingue en matière énergétique par la forte implication publique/citoyenne. Nous sommes à l’heure actuelle le seul département français à disposer d’une SEM de ce type. Grâce à cet outil, d’autres projets devraient rapidement être développés dans un cadre public/citoyen. La SEM sera capable, rapidement, de développer ses propres projets ou de s’associer à des professionnels. Enfin elle pourra acquérir d’autres projets en phase d’instruction.
Pour réussir la transition énergétique, on ne pouvait espérer mieux, au niveau départemental, d’une structure de ce poids.
Cela permet aujourd’hui d’envisager “l’auto-suffisance énergétique” de la Nièvre, tel que défini dans l’agenda 21.
Autre point important, la Communauté de Communes des Vaux d’Yonne, par son engagement, se trouve dans une posture très favorable pour devenir un “territoire à énergie positive” (TEPOS)3. Il n’existe à ce jour qu’une commune en Bourgogne inscrite dans cette démarche, Tramayes4. Nous ne sommes pas sans savoir qu’un prochain appel à projet régional va être lancé. Il s’agira de postuler au niveau des intercommunalités, pour s’engager dans une démarche TEPOS et ainsi, bénéficier d’aides et d’accompagnements dans les actions et projets à mettre en œuvre.
Compte-tenu du volume d’énergie représenté par les 35 % de la Ferme Éolienne, les Vaux d’Yonne ont une longueur d’avance. Le VARNE est conscient de l’importance de la démarche. Le territoire a tout à y gagner. Nous sommes persuadés que nos élus sauront choisir la bonne direction. Ce serait logique dans la continuité des engagements pris en faveur des énergies renouvelables sur notre territoire.

Alain Chasseuil.



1- 3X20 : faire passer la part des énergies renouvelables dans le mix à 20 %
- réduire les émissions de CO2 de 20 %
- accroître l’efficacité énergétique de 20 % d’ici à 2020.
2- Abo Invest :http://www.abowind.com/fr/leolien-c...
3- TEPOS :http://www.cler.org/info/spip.php?r...
4- Tramayes :http://www.tramayes.com/TePos/

Coût de développement de l’éolien
La Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) vient de publier ses prévisions pour l’année 2013 dans le cadre de la Contribution au Service Public de l’Électricité (CSPE). La contribution annuelle de chaque ménage français pour la production de l’énergie éolienne sera de 4 euros. Ceci est à mettre en perspective avec les pisses vinaigre qui laissent entendre constamment que l’augmentation de la facture de l’électricité est due au développement de l’éolien...

Nouveau contrat d’achat de l’énergie éolienne

Le 29 mars 2013, Delphine Batho, ministre de l’écologie a annoncé la mise en place d’un nouveau contrat d’achat de l’énergie produite par les éoliennes. Ce contrat pourra être signé dès qu’un projet verra le jour, ce qui sécurisera son financement. Pour rappel, l’association pro-nucléaire “Vent de colère” a attaqué l’ancien contrat bloquant ainsi des dizaines de projets éoliens en France. Cette décision rend caduque l’action judiciaire de “Vent de colère”. Le projet citoyen de Béganne qui était bloqué par la faute de ces irradiés des neurones va enfin voir le jour !

Éolien première source d’électricité en Espagne

Depuis novembre 2012, l’éolien est la première source d’électricité en Espagne, devant les 5 centrales nucléaires et les centrales à charbon. Grâce aux éoliennes, en mars, l’Espagne a économisé 250 M d’euros d’importation d’énergie fossile.






Non aux éoliennes !

Elles fleurissent parfois, ces pancartes, avec en arrière-plan les vapeurs de Belleville : un joli nuage anodin ne troublant nullement ceux qui parsèment à quelques km de là, nos villages et campagnes d’un vigoureux “non aux éoliennes”. Savent-ils que le 23 janvier, le réacteur n° 2 de la centrale étant en fonctionnement, un départ de feu eut lieu dans le local où se trouvait l’une des deux pompes assurant le refroidissement de la piscine d’entreposage du combustible. Résultat : le circuit de commande de la pompe n° 2 a grillé. Savent-ils que la première pompe se trouvait en arrêt depuis janvier pour cause de dysfonctionnement, ce qui apparemment n’inquiétait pas grand-monde ! On essaya pourtant de la réinstaller en catastrophe, (vive le bricolage !) mais sans succès. Le circuit de la pompe n° 2 fut remis en service le 24 janvier à 3 h, soit 24 h après l’incendie et le circuit n° 1 le 25 janvier vers 8 h 30, après que l’on a remplacé le moteur défaillant par un moteur démonté en décembre 2012. Ces évènements furent très peu relatés par l’info et les explications d’EDF plutôt confuses. Enfin, circulez ! Il n’y a rien à voir ! Puisque l’on vous dit que ce n’est pas grave ! Dormez donc, braves gens, à l’abri de vos pancartes, d’un sommeil que rien ne trouble ! Mais vous devriez néanmoins prier pour qu’Éole veille sur vous.

Michèle Podoriézack.