Le Picot

Accueil > Dossiers > CCVY - DÉCHETTERIE > ANNÉE 2013

ANNÉE 2013

N°34

lundi 18 novembre 2013, par Le Picot




Avril 2013 (N°34)




Après la pluie, le beau temps... ou presque

Une nouvelle commission tourisme de la CCVY s’est tenue le 28/03/2013. C’est Claude Thalamy, maire de Villiers-sur-Yonne qui a remplacé Guy Bouquet à la tête du tourisme qui l’a présidée, bien entendu sous l’œil de la présidente de la CCVY, qui ne lâche pas facilement ses dauphins dans le vaste et périlleux océan des responsabilités électives. L’atmosphère était cependant plus apaisée que la première et ce fut presque mer d’huile.

L’ordre du jour comportait l’examen des orientations budgétaires pour le coquet total de 105 478 euros de dépense et le discret total de 6 960 euros de recettes (estimations). Il sera intéressant un peu plus tard de confronter ces chiffres à ceux du coût de l’office de tourisme ancienne formule, tant décriée par l’équipe aujourd’hui au pouvoir... Le point saillant de cette commission était la reconduction de la navette Clamecy-Brèves-Vézelay pour 2013. Surprise ! La plupart des points litigieux de l’organisation ont disparu. La nouvelle navette prendra aussi des touristes à Vézelay pour les conduire à Clamecy. Des animations spécifiques les inciteront d’ailleurs à s’y rendre : gastronomie le mercredi et patrimoine le jeudi. Eh oui, l’aberration qui consistait à extraire des touristes de Clamecy les dimanches, jour habituel des grandes festivités et des concerts, a été supprimée. La saison a été raccourcie et est centrée sur les deux mois de vacances d’été, juillet et août, soit 18 jours de circulation au lieu de 43. Il est maintenant possible de prendre la navette sans réservation et pour un trajet simple, dans un sens comme dans l’autre, ce qui peut permettre d’effectuer l’un des deux voyages en navette et l’autre à bicyclette puisqu’une remorque à cycles est prévue. Le seul point noir concerne toujours le financement. Le coût prévisionnel, avec des recettes enfin estimées raisonnablement sur la base de 3 passagers par trajet (la moyenne était de 5 par aller-retour en 2012), est de 9 026,89 euros dont 95,21% seront pris en charge par la Région et la CCVY. Ce seront toujours les contribuables qui offriront un transport plus que donné aux touristes de passage. L’autre élément financier, qui n’a jamais été envisagé et qui ressortit de l’erreur de mutualisation, c’est l’absence de réciprocité puisque Clamecy et ses voisins vont payer (4 494,89 euros) et pas Vézelay. Enfin ne désespérons pas : peut-être qu’en 2014, cet argument aussi sera entendu.

Dominique Girault.